Newsletter du ME Paris, mai 2020 : l’édito de Jean-Claude Houdoin, président

« Les jours d’après … » Par Jean-Claude Houdoin La crise sanitaire n’est pas encore terminée et, même si COVID 19 continue à faire des ravages, il semble avoir perdu une bataille : nous enregistrons, une diminution du nombre des cas d’hospitalisations de personnes gravement infectées et une baisse de la mortalité. Tant que le virus circule, nous devons rester vigilants et n’envisager

Lire la suite...

Newsletter d’avril 2020 : Editorial de Jean-Claude Houdoin

  « Europe réveille-toi, l’espoir au bout du tunnel ? » Par Jean-Claude Houdoin Le mois dernier, nous étions au cœur de la crise, certains de nos amis étaient dans la peine d’avoir perdu un proche, d’autres souffraient ; les combattants de cette « guerre » étaient médecins, infirmiers, chercheurs ou anonymes qui nous aidaient à vivre ou à survivre. Nous ne sommes pas sortis de

Lire la suite...

Newsletter de mars 2020 : Nous sommes en guerre, L’Edito de Jean-Claude Houdoin, président

« Nous sommes en guerre » Par Jean-Claude Houdoin « Nous sommes en guerre », nos pensées vont aux victimes, celles d’hier, d’aujourd’hui et de demain, à leur famille, à leurs amis, à leurs collègues. Notre soutien s’adresse aussi à ces soldats, ces combattants en blouse blanche, à tous ceux qui appelés à partager leurs travaux, cherchent un remède, un vaccin pour lutter contre

Lire la suite...

Newsletter de février 2020 : Lettre d’Extrème-Orient, L’Edito de Jean-Claude Houdoin, président

Lettre d’Extrême-Orient Par Jean-Claude Houdoin   Il est bon de temps en temps de regarder l’Europe de loin et de partager la perplexité de ceux qui n’y vivent devant ce monde qu’ils envient souvent sans le comprendre. Je vous écris aujourd’hui du Vietnam Nam, entre Hanoï et Ho-Chi-Minh ville plus connue par l’ancien monde sous le nom de Saïgon. La

Lire la suite...

Newsletter de janvier 2020 : Europe, réveille-toi ! L’Edito de Jean-Claude Houdoin, président

  Europe, réveille-toi Par Jean-Claude Houdoin   Curieux mois de janvier que celui où les larmes de tristesse de (certains) députés britanniques profondément européens ont ému le Parlement européen. Le départ d’un membre de la famille ne peut être considéré comme une bonne nouvelle ni pour les Européens ni pour les Britanniques. Les premiers vont perdre en peu et les

Lire la suite...