Newsletter d’avril 2018 – Aux armes, citoyens ! Editorial de Jean-Claude Houdoin

 

Soixante-dix ans d’existence à l’échelle d’une nation représentent à peine l’adolescence, et pourtant ce rêve européen avant même d’être achevé, est déjà menacé ! Les régimes autoritaires ne supportent pas ses valeurs démocratiques qui encadrent le pouvoir des dirigeants, qui fixent des règles d’une alternance politique. Sur le plan intérieur, la menace est aussi présente et prend les formes les plus variées, reprochant à l’Union européenne d’être trop bureaucratique, inefficace ou encore d’être faible pour défendre ses intérêts, d’être injuste, trop ou pas assez autoritaire, trop ou pas assez démocratique, trop ou pas assez généreuse.

Oui l’Europe est en danger, car elle s’interroge, car elle doute, car elle est attachée à ses valeurs et en même temps ne les défend pas. Ses citoyens se plaignent de ne pas être entendus, mais 57 % d’entre eux ne vont pas voter aux européennes ! Certains, nostalgiques d’un passé glorieux où les nations étaient certes souveraines, mais souvent égoïstes et belliqueuses rêvent d’un retour aux bonnes et vieilles frontières dans lesquelles son voisin devient vite l’ennemi. D’autres idéalisent l’Europe des six, des 12 ou des 15, en oubliant que même à cette époque les désaccord étaient nombreux sur la politique agricole commune, sur les règles du marché commun. Les Européens ont une étonnante tendance à l’autocritique, à l’autoflagellation, à ne pas voir que ce qu’ils critiquent fait rêver un grand nombre de peuples du monde : le niveau de vie, la liberté d’expression, les possibilités d’échanger de circuler. Bref Si l’on veut sauver le projet, il est essentiel que les citoyens se le réapproprient en débattant, en discutant en confrontant des points de vue.

Les consultations démocratiques ont pour objectif d’encourager les citoyens à s’informer, à échanger, et à se forger une conviction. Le Mouvement Européen – Paris, comme toutes les autres sections locales, comme toutes les associations de la société civile veut développer, multiplier les occasions de parler d’Europe avec les citoyens parisiens. Aussi, nous allons avoir besoin de vous pour organiser des rencontres, mais aussi pour participer au débat, pour inviter vos familles, vos proches, votre entourage professionnel à venir discuter… Mobilisez-vous, formez vos bataillons,  Aux armes citoyens européens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *