Paris-sud : Enquête de satisfaction 2014.

Le Mouvement européen Paris-Sud a organisé une enquête auprès de ses adhérents entre le 1er juillet et le 30 septembre pour mieux appréhender à la fois leur niveau de satisfaction et leurs attentes.

Le sondage comportait trois parties regroupant les réponses aux questions sur les thèmes :

  • Qui êtes-vous ?
  • L’Europe et vous
  • Vous et le Mouvement européen Paris-Sud

Nous tenons à remercier les 18 % des membres qui ont accepté de consacrer 10 minutes de leur temps à notre enquête dont nous présentons aujourd’hui les résultats.

QUI ÊTES-VOUS ?

La première partie comportait quatre questions sur le sexe, la catégorie socio-professionnelle, la tranche d’âge et enfin la principale raison de leur adhésion à notre association.

La parité est parfaite entre les hommes et les femmes qui ont accepté de nous répondre, alors que la population masculine de nos adhérents est légèrement supérieure (53,3%).

 

 

Dans l’échantillon, la population active est majoritaire : salariés du privé : 24% ; fonctionnaires : 21% ; autres 9%, entrepreneurs individuels, commerçants, artisans et demandeurs d’emploi. Ceci est pour nous une surprise dans la mesure où la population non active, retraités et étudiants, est souvent majoritaire.

 

Dans l’échantillon, la population active est majoritaire : salariés du privé : 24% ; fonctionnaires : 21% ; autres 9%, entrepreneurs individuels, commerçants, artisans et demandeurs d’emploi. Ceci est pour nous une surprise dans la mesure où la population non active, retraités et étudiants, est souvent majoritaire.

Si les plus de 65 ans représente la population la plus importante (29%), suivie par les moins de 25 ans (20%), ils représentent ensemble près de la moitié de notre échantillon (49%), confirmant le constat précédent fait sur la répartition par catégorie socioprofessionnelle. Les autres tranches d’âge sont assez équilibrées (15% pour les 25/35 ans et 18% pour les 35/55 ans et les 55/65 ans.

La motivation de l’adhésion au Mouvement européen Paris-Sud principale est le militantisme (82%), sachant que la population masculine invoque cette raison pour 88% (contre 76%). Les personnes interrogées semblent être attachées au côté « transpartisan » du Mouvement européen (56% des réponses dont 59% pour les hommes et 53% pour les femmes).

Enfin conférences et débats sont aussi une motivation importante, car ensemble ils représentent 55% des réponses, avec cette fois-ci un avis favorable plus important dans la population féminine 59% contre 53% chez les hommes.

La première question portait sur la satisfaction ressentie par le résultat des dernières élections européennes.  En particulier, il leur était demandé de préciser leur niveau de satisfaction sur la participation en France et en Europe et sur le résultat global des élections.

Sans surprise, la déception est grande aussi bien sur le taux de participation et sur le résultat des élections. Concernant le France, l’insatisfaction est même très fortement ressentie puisque 97% se disent déçus (35%) ou très déçus (62%).

 

Dans une deuxième question, nous avons souhaité connaître les réactions sur la proposition de la nomination du président de la Commission européenne.

En particulier, nous avons demandé si le président de la Commission devait :- être choisi par le Conseil européen, en tenant compte du résultat des élections (système actuel en vigueur depuis le traité de Lisbonne) ;- être choisi par le seul Conseil européen ;- ou élu par le Parlement européen.

Pour la première proposition, les réponses favorables sont largement majoritaires (70%, 37% tout-à-fait d’accord et 33% d’accord) ;
pour la seconde, il y a quasi-unanimité (93% opposés à la nomination du Président de la Commission par le seul Conseil des chefs d’Etat) ;
enfin, 86% seraient favorables à l’élection du Président de la Commission par le Parlement Européen.

Dans une population très favorable à la cause européenne, il n’est pas étonnant que  la solution la plus démocratique et parlementaire l’emporte sur les autres.

 

Dans une autre série de questions, nous avons demandé de classer de choisir parmi 7 domaines (plus une catégorie « Autre ») 4 domaines pour lesquels  l’Europe devait jouer un rôle important.

Les 7 domaines proposés étaient :

  • l’économie et finances (y compris euro, social et fiscalité)
  • innovations institutionnelles ;
  • politique extérieure et défense ;
  • émigration ;
  • éducation, innovation et recherche ;
  • citoyenneté ;
  • énergie, environnement et transport

Nous avons aussi été surpris de constater que le domaine de la politique étrangère et les problèmes de défense était une priorité pour l’Europe ! Les événements récents survenus en Syrie et en Ukraine  expliquent pour partie cette préoccupation. Mais avec 81% des réponses, il n’y a pas de doute sur l’importance du sujet.

Il est étonnant que « Education, recherche et innovation » arrive en deuxième position avec 71% devançant d’une courte tête le secteur « économique et financier » (68%) qui recouvre la monnaie, le social et la fiscalité et le domaine de « l’énergie, l’environnement et le transport » (65%). Pour ces trois ces trois domaines, nos adhérents semblent manifester un très vif intérêt.
Emigration, citoyenneté et innovation institutionnelles sont en retrait marqué.

Parmi les sujets mentionnés dans la rubrique « Autres », on peut citer la défense des droits fondamentaux, le statut de la femme, la famille, le tourisme européen et la nécessité de comparer les pays européens entre eux.

OUS ET LE MOUVEMENT EUROPEEN PARIS-SUD..

Dans ce domaine nous avons voulu appréhender le niveau de satisfaction de nos adhérents à l’égard des conférences et débats que nous organisons, des sites internet et du blog que nous souhaitons relancer et sur l’idée de créer des groupes de travail.

Tout d’abord nous avons interrogé notre échantillon sur ses habitudes de fréquentation des débats et conférences de Paris-sud.

70% de notre échantillon fréquente régulièrement ou parfois les conférences, alors 27 % jamais ou exceptionnellement.

 

Interrogé sur les critères qui caractérisent une conférence, comme le thème abordé, l’horaire, le lieu, la qualité de l’intervenant ou de l’organisation, notre échantillon manifeste une grande satisfaction (89 % se disent satisfait ou très satisfait pour le choix de l’intervenant, 77% pour les horaires, 76% pour l’organisation, 70% pour le choix du lieu ou thème). En fait la critique est négligeable. En parfaite logique, le nombre de ceux qui ne se prononcent pas sont ceux qui n’ont jamais ou très rarement assisté à une conférence.

Dans le domaine de la fréquentation des sites internet liés au Mouvement européen, on constate :

Que des progrès sont possibles et même souhaitable. Les sites du ME-F et du ME Paris-Sud semblent les mieux connus et les plus visités. Les sites JE et Taurillon connaissent une fréquentation très comparable (26%  et 24 % de notre échantillon), un chiffre à rapprocher avec la population des  moins de 25 ans de notre échantillon (20%).

En plus des éléments chiffrés qui viennent d’être présentés, l’enquête nous apporte des éléments qualitatifs intéressants sur les mails, les groupes de travail et les améliorations.

 

Je tiens à remercier tous les membres du Mouvement européen Paris-Sud qui ont accepté de répondre à cette enquête qui nous sera d’une aide important pour orienter les actions à venir.

Bien cordialement,
Jean-Claude Houdoin – Président du Mouvement européen Paris-Sud

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *