Rencontre et découvertes d’Estonie

Rencontre et découvertes d’Estonie

(par Edith Archaux)

 

L’Estonie prend la Présidence de l’Europe du 1er juillet au 31 décembre 2017.

 

HISTOIRE : Après des siècles de successions d’invasions par ses voisins, elle fut d’abord prise par les Danois, passe sous le contrôle Allemand, elle est ensuite sous la domination Suèdoise, avant de devenir Russe.

C’est au XIXème siècle que se développe l’identité nationale estonienne.

– 1917 à 1988, l’Estonie subit l’influence du régime soviétique.

– 1991, l’Estonie déclare son indépendance et elle est reconnue par les

autorités soviétiques.

– 2004, adhésion à l’OTAN et à l’U.E.

 

ECONOMIE :

Depuis l’indépendance l’Estonie s’est engagée sur la voie des réformes

structurelles, visant à rétablir une économie de marché : l’agro-alimentaire,

l’électronique, le textile, le transport maritime, les industries de la pêche.

 

CAPITALE :

Le nom de Tallin apparaît en 1159. La ville haute est bâtie à flanc de colline, embouée de remparts et dominée par son château. La ville basse

est fière de ses demeures médiévales et de ses églises gothiques.

La vieille ville regorge de petites ruelles, de monuments du Moyen-âge, dont la Cathédrale Saint-Olaf. Son port donnant sur la mer Baltique, facilite les liaisons avec la Suède. Chaque année  la fréquentation des théâtres est remarquable, près de 800 000 places vendues.

 

MUSÉES :

– TALLIN : Divers musées : d’Art appliqué, d’histoire, du théâtre et de la

musique, de la marine, des poupées, d’histoire naturelle, de sciences.

– KUNDA : du ciment et de la centrale hydraulique

– KURTNA : de la moto

– PORKUNI  en Vinimaa : Musée en plein air. Visite de l’église musée

niguliste du XIIIè S.

 

DES PERSONNAGES CÉLÈBRES :

– Anton HARISEN : romancier

– Joan KROSS : Prix Nobel de la paix

– Karl Ernst von BAER : scientifique d’embryologie

– Neeme JÄRUI : chef d’orchestre

 

CURIOSITÉS A VOIR :

– TALLIN : Le jardin botanique et le zoo.

– TARTU: Pont de l’ange et du diable. La grande cathédrale

– LE LAHEMAA : Grand parc national avec une diversités de panoramas, ses 200 espèces d’oiseaux et 900 espèces de plantes

– ENDLA : Visite en bâteau des huits lacs

– TORNA : les grottes de Helme.

 

FESTIVITÉS :

L’Estonie, ne peut pas vivre sans la Musique et son Peuple chantant .

Festivals : du jazz, des arts, de la bière, des danses folkloriques et de la

musique chorale.

Le Musée de littérature estonienne recèle plus de 1 300 000 pages de chant populaire. Chaque année, le 23 juin des feux sont allumés et selon la légende, les femmes essaient de se trouver un mari.

Lors des festivals de la chanson, on revêt un costume traditionnel.

 

ARTISANAT : Pulls de laine tricotés à la main. Confection de bonnets

aux formes insolites. Gravures sur les bocks de bière et sur divers objets

en bois. Fabrication de bijoux à base d’ambre.

 

GASTRONOMIE :

– Taïdetud munad : œufs farcis de jambon, ciboulette, mayonnaise, sel

poivre, persil.

– Heeringas Koorekastmes : harengs à la crème fraiche.

– Supid : soupe à la choucroute, à la viande, aux petits pois.

Ahjukala : poisson au four : brème, brochet, morue.

– Kaerahelbküpsised : gâteau à l’avoine

– Kohupiimakook : gâteau au fromage blanc

 Pehme Piparkook : pain d’épices tendre.

 

RECETTE DE CUISINE :

Harengs à la crème fraîche : ingrédients :

4 filets d’harengs, 3 petits oignons, 3 dl de crème fraîche semi-épaisse,

3 œufs durs, de l’aneth.

Couper les filets en morceaux de 2 cm et les mettre dans un plat allongé.

Couper les oignons en rondelles et les mettre sur l’hareng. Couvrer de crème fraîche avec l’aneth. Emietter les jaunes et les blanc d’oeufs.

Servir avec du pain noir ou des pommes de terre bouillies chaudes.

 

Gâteau à l’avoine : ingrédients :

300 gr de flocons d’avoine (grillés), 2 dl de sucre, 250 gr de beurre, 3 œufs

1 cuillère à café de levure chimique.

 

A l’aide d’un batteur, mélanger le beurre et le sucre, ajouter un à un les œufs, puis les flocons d’avoine et mettre 30 minutes la pâte à reposer.

Au four sur une plaque couverte de papier sulfurisé, disposer des petits tas de pâte, les aplatir pour former des disques. Cuire à 200°, 8 à 10 minutes. Les enlever dès qu’ils sont bien dorés et les laisser refroidir.

Bon appétit !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *