A propos de la table ronde « Relations entre l’UE et Taïwan » du 9 novembre 2021, par Christian Casper

Notes de Christian Casper à lors de la table ronde organisée par la Mouvement européen – Paris ; « Taïwan (République de Chine), la République populaire de Chine (RPC) et le monde » organisée par le MEF-Paris
et qui s’est tenue le 9 novembre 2021

En présence de :
François Chih-Chung Wu, chef du bureau de la Représentation de Taipei en France,
Alain Richard, sénateur, ancien ministre,
et avec la participation en vidéo de Valérie Niquet, politologue, chercheuse en géopolitique française, spécialiste de la Chine et de l’Asie du Sud-Est.

Découverte au XVIe siècle par des Portugais qui lui donnèrent le nom de Formose (« la belle île »), Formose prit le nom de Taïwan au XXe siècle. Entre-temps, elle connut, entre autres, les Néerlandais, puis, plus tard, les Japonais. Située à seulement 180 km à l’est de l’immense Chine continentale, elle ne compte que 23 millions d’habitants.

Depuis 1949, la RPC considère Taïwan comme l’une de ses provinces tandis que Taïwan n’a jamais osé proclamer son indépendance.

Taïwan est une démocratie depuis une vingtaine d’années. C’est un contre-modèle de la RPC. C’est une société très politisée. En 2016, elle a porté au pouvoir une femme énergique et favorable à l’indépendance, Mme Tsai Ing-Wen.

La population est majoritairement favorable au statu quo : pas de réunification, pas de proclamation d’indépendance. Une minorité pencherait pour une réunification.

Taïwan est prospère. Elle est la 19e puissance économique du monde. L’entreprise TSMC (Taïwan Semiconductor Manufacturing Company) est aujourd’hui la plus stratégique au monde. Elle est pratiquement la seule à savoir fabriquer les puces électroniques de dernière génération. 

Depuis 1949, la RPC veut une réunification.

Diplomatiquement, Taïwan est isolée. Dix-huit pays, de faible taille, la reconnaissent, dont la Cité du Vatican. Elle n’est pas membre de l’ONU et de ses organismes spécialisés.

Elle entretient cependant un important réseau de représentations dans le monde. Elle fait ce qu’elle peut pour sortir de l’isolement dans lequel la RPC la maintient, mais celle-ci veille à ce que Taïwan n’élève pas son niveau diplomatique de représentation. Isoler Taïwan est une constante de sa politique. Sa puissance économique (elle est devenue récemment la première puissance économique mondiale) lui permet d’exercer des pressions sur ses partenaires commerciaux. C’est notamment le cas des pays du sud-est asiatique dont certains souhaiteraient s’affranchir de son influence.

Avec Taïwan, la RPC est passée du stade de la pression, de la désinformation, à celui de la tension, de l’intimidation : les cyberattaques se multiplient ainsi que les incursions de navires et d’avions militaires dans sa zone de défense. Un accident avec des navires américains ou alliés des Américains dans une zone de plus en plus encombrée est désormais devenu tout à fait plausible.

L’Union européenne, attachée à la démocratie, à l’état de droit et aux droits de l’homme (ou humains) soutient Taïwan. Mais l’importance de ses relations commerciales avec la RCP (elle en, est depuis 2020, le premier partenaire commercial) la rend prudente.

Vis-à-vis de Taïwan, les Etats-Unis ont une politique « d’ambiguïtés stratégiques » : importantes aides militaires, pas d’engagement formel d’intervenir en cas d’attaque.

Jusqu’où la tension montera-t-elle ?

Si une attaque militaire contre Taïwan apparait peu probable pour le moment car son coût serait élevé pour un résultat incertain, les Etats-Unis ne pouvant pas ne pas réagir s’ils ne veulent pas que leur crédibilité internationale soit entachée. En revanche, l’autorité du parti communiste chinois, pourrait s’accentuer après son XXe Congrès qui se tiendra en 2022. Sous la férule de « la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère », le niveau de la menace vis-à-vis de Taïwan sera susceptible de s’élever davantage.

Christian Casper, novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *