La renaissance de l’Europe ! Edito de la Newsletter de juillet 2020 par Jean-Claude Houdoin, président

 

La renaissance de l’Europe !

 

Comment ne pas saluer ce cadeau estival : un accord européen historique ! Bien entendu ce n’est pas le premier ni le dernier, mais il marque un pas décisif pour l’avenir de l’Union, pour notre futur de citoyen européen.

Au menu du sommet des chefs d’Etat deux sujets étaient à l’ordre du jour : le plan de relance et le budget pluriannuel. L’un et l’autre ont fait l’objet de négociations difficiles pour concilier des points de vue très divergents à l’origine. Notre ami, Christian Casper[1], nous livre une analyse très pertinente des enjeux et du résultat obtenu.

Dans cette négociation, il n’y a pour moi ni vainqueur ni vaincu mais que des gagnants. L’Europe et les citoyens ont gagné ! Que n’aurait-on dit, s’il n’y avait eu accord ni sur l’un ni sur l’autre ? Les esprits chagrins (mesquins et de mauvaise foi) peuvent dénoncer que les ambitions d’une répartition entre subvention et prêts ont été revues à la baisse, que le budget pluriannuel (1 070 milliards d’euros) est moins élevé que celui demandé par la Commission (1 100 milliards) et surtout que celui exprimé par le Parlement (1 300 milliards d’euros), que certains objectifs d’avenir (Erasmus, défense, …) ont été rognés. Cela est vrai, mais ces sujets représentent des enjeux moins importants et reviendront dans le débat.

Le 21 juillet, sous la pression des conséquences de la pandémie, l’Europe a fait un grand pas vers son intégration. Ce n’est ni le premier, ni j’espère le dernier même si je ne souhaite pas revivre d’autres événements dramatiques pour faciliter l’avènement d’une « Europe plus unie dans la diversité ». D’autres dangers nous menacent : notre mode de vie, nos valeurs, notre vision de la démocratie attirent les peuples mais sont devenus les cibles de tous les pouvoirs autoritaires pour ne pas dire despotiques de plus en plus nombreux. Sans renoncer à ce que nous sommes, nous devons nous interroger sur l’efficacité de notre organisation.

Ce sommet, une nouvelle foi, a mis en lumière les limites de la méthode de l’unanimité requise pour décider dans le domaine du budget pluriannuel, des politiques fiscale et sociale[2], de la défense. La prochaine conférence sur l’avenir de l’Europe, est une opportunité pour nous reposer cette question. En attendant, partons en vacances satisfaits et préparons la prochaine étape : La Conférence sur l’avenir de l’Europe.

 

BONNES EEXCELLENTES VACANCES

 

[1] Christian Casper : https://www.mouvement-europeen.paris/

[2] Jean-Claude Houdoin https://www.mouvement-europeen.paris/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *